SEM = SEO + SEA

22 janvier 2009 par Axel

Nombreux sont ceux qui me parlent de référencement avant même d'avoir une idée claire du site qu'ils veulent créer. Le point positif, c'est que cela tend à prouver que tout le monde, avant même d'avoir un site web, comprend que les moteurs de recherche (en particulier Google, avec ses 90% de parts de marché en France) sont le point d'entrée incontournable de l'internet d'aujourd'hui, et donc premiers pourvoyeurs de trafic vers les sites.

Néanmoins, pour faire front au nuage de fumée créé par quelques prestataires peu scrupuleux sur le sujet du "référencement", commençons par définir clairement ce terme.

Les anglo-saxons étant très doués pour la simplification, partons donc de la célèbre et limpide équation "SEM = SEO + SEA" pour expliquer les notions de référencement naturel et de référencement payant.

On ne tentera pas d'exégèse profonde ni d'analogies avec le monde réel : pour cela, de nombreux blogs ont déjà été le théatre de longs débats sur le sujet : on se contentera de définir les choses dont on est sûr...

En français

SEM = Search Engine Marketing, soit "marketing dédié aux moteurs de recherche".

SEO = Search Engine Optimisation, soit "optimisation [d'un site] pour les moteurs de recherche"

SEA = Search Engine Advertising, soit "publicité dans les moteurs de recherche".

 

En détail

Le SEM, marketing dédié aux moteurs de recherche, est une composante importante (voire essentielle) de "l'internet marketing", discipline plus vaste dont l'objet est d'augmenter le trafic sur votre site. Mais l'internet marketing fait appel à d'autres techniques que nous détaillerons dans d'autres articles...

Le SEO, optimisation pour les moteurs de recherche, vise à obtenir le meilleur référencement naturel possible, c'est à dire l'indexation "à la régulière" par le GoogleBot (le robot qui scanne et rescanne automatiquement les sites). Quand vous verrez organic dans les sources de trafic indiquées par Google Analytics, comprenez "issu du référencement naturel".

Les principales variables du SEO sont :

  1. le contenu (corps, titre, URL des pages), sa mise en page, et la technologie utilisée par le site pour présenter le contenu, le nom de domaine
  2. le "PageRank" (abr. PR, marque déposée par Google), sorte d'indice de popularité attribué à chaque page web par Google afin de déterminer l'ordre d'affichage des pages dans les listes de résultats de recherche. Google modifie régulièrement les critères de calcul du pour lutter contre certaines pratiques abusives des référenceurs. On sait néanmoins que le nombre de liens situés sur d'autres sites et pointant vers le vôtre (backlink) a un fort impact sur le PageRank, d'où les fréquentes pratiques d'échanges de liens (souvent moyennant monnaie).
  3. le "TrustRank", nouvel indice créé par Google pour compléter le PageRank et durcir la lutte contre les moyens artificiels déployés par les référenceurs.

 

Le SEA, publicité dans les moteurs de recherche, correspond à une annonce publiée dans les moteurs de recherche lorsque qu'un mot-clé est tapé.

Une bonne description des images bénéficie à votre

Il s'agit du fameux système AdWords de Google, affiché au-dessus et à droite des résultats, estampillés "Liens commerciaux" et affiché sur un fond légèrement coloré. Vous noterez au passage la finesse du procédé, qui crée une rupture très violente avec les supports publicitaires traditionnels : les liens commerciaux sont clairement distincts des résultats, leur nombre n'est pas excessif, la pertinence par rapport au mot-clé est généralement excellente, et leur caractère non-intrusif (par opposition à des bannières qui vous "sautent au visage") leur confère une forme d'utilité qui les rend beaucoup plus efficaces.

L'annonceur choisit autant de mots-clés qu'il le souhaite ; le principe général est le paiement au clic. Chaque internaute qui a effectivement cliqué sur le lien commercial est "facturé" à l'annonceur à un prix et pour un budget fixé par l'annonceur. Les mots-clés très courtisés font l'objet d'enchères entre les annonceurs : le concurrent le plus féroce (et le plus dépensier) obtient la position qu'il veut dans les espaces commerciaux.

Le SEO (référencement naturel ou organique), en pratique

Le SEO débute avec l'application des bonnes pratiques : du contenu dense, régulièrement enrichi, d'une profondeur lexicale susceptible de vous départager du peloton de vos concurrents, la conformité des pages avec les normes du W3C, l'abandon des frames et autres balises obsolescentes, l'utilisation des feuilles de style, la ré-écriture des URLs, voilà de sains chantiers à initier.

Si vous ne sortez pas premier dans Google lorsque vous tapez votre nom de domaine, dites-vous qu'il faut changer de technologie de site. Si la technologie utilisée est non conforme, investir dans le SEO (autre qu'un audit de votre code par un spécialiste) revient à jeter l'argent par les fenêtres ou mettre un pansement sur une jambe de bois.

 

Le SEA (référencement payant), en pratique

Si vous ne connaissez ni Google AdWords ni Google Analytics, mais exploitez votre propre site, je vous recommande d'ouvrir un compte AdWords immédiatement. Rapidement, Google vous offrira un crédit de AdWords pour que vous testiez l'efficacité du procédé. AdWords et Analytics proposent des interfaces très riches et extrêmement puissantes (comme il se doit chez Google, la technologie la plus puissante du moment, proposée gratuitement). Quelques coups d'essais dans ces outils sont nécessaires avant de commencer à en tirer la substantifique moëlle, mais c'est à la portée de tout le monde. Gardez en tête que le choix des mots-clés est un art, et que vous, expert de votre métier, serez toujours le mieux placé pour les trouver.

Dans: généralités 

Commentaire de dorothée

9 février 2009 à 11:44 PM

Bel article clair et simple, idéal pour moi !

Commentaire de bwin

8 novembre 2009 à 08:55 AM

Pourquoi ne sort-on pas toujours premier de liste ?
Jacques, de http://www.parier-en-ligne.biz/