Le web, the place to be...

19 janvier 2009 par Axel Lenté

Le web 2.0 ébranle les média classiques, mais ne se contente pas de leur voler des parts d'audience ; il modifie la perception des consommateurs, en développant des interactions directes entre eux (recommandations, forums, notation, etc...), et modifie le langage de la communication, en donnant la parole à qui souhaite la prendre.

Les agences média sous pression

Elles doivent, à la demande de leurs clients, pénétrer de nouveaux agglomérats de consommateurs. Elles convoitent, chaussées de leurs gros sabots, souvent pleines d'incompréhension, parfois maladroites, les bloggeurs, les réseaux sociaux, et les internautes d'aujourd'hui.

Bombardement publicitaire

Comme le montre ce petit film réalisé par l'agence allemande Scholz & Friends (merci Vincent pour cette perle), l'incessant bombardement publicitaire a déclenché un profond phénomène de rejet de la publicité.

Google et YouTube ont définitivement bouleversé les voies d'accès aux médias ; la liberté de choix du consommateur de médias n'a jamais été aussi forte. Mais Google reste un point de passage obligé pour 90% des internautes français.

La question à méditer

Là où les gros annonceurs dépensent des millions dans leurs sites, dans des campagnes de buzz marketing, dans leurs tentatives d'infiltration de la blogosphère et autres jeux-concours, VOUS, y êtes-vous seulement présent ? Est-ce que l'information concernant votre activité, votre commerce, votre projet est à la disposition d'un internaute à la recherche du service ou du produit que vous proposez ? Les PagesJaunes et le journal local sans un site internet professionnel, et une présence dans les moteurs de recherche, c'est de l'argent jeté par les fenêtres.

Exister sur internet et être indexé dans les moteurs de recherche : le point de départ de votre communication aujourd'hui.

Dans: généralités