La Quezac un truc de dingue

3 mars 2010 par LaPin

LaPin attaque la Quézac en représailles

Papa a commencé à avaler une ample lampée au goulot d'une bouteille bleue. Sous le museau il m'a fait ça. Il a réprimé un rot. Ensuite il a pris ma gamelle à lait. Mes babines ont frétillé à l'idée de goûter bientôt à ce bovin nectar.

Mais il a versé un liquide étrange de sa bouteille bleue dans ma gamelle à lait. Génétiquement curieux, j'approche les moustaches. De curieuses vibrations se font sentir dans mes vibrisses. Des frétillement hystériques se déroulent purement et simplement là, dans ma gamelle jaune, me voilà fébrile.

D'instinct, je tapote avant tout avec ma patte. Incroyable sensation, on dirait qu'il y a de la vie dans cette eau. Comme des centaines de mini proies en forme de bulle qui semblent s'évaporer à la surface. Je deviens fou. Il va falloir que je goûte. Je goûte. MMMMPPPPFFFFF. Qu'est-ce que c'est que ce bins ? Ma langue, au contact du liquide, s'est fait littéralement agresser par des microbulles urticantes (pourtant, ma langue, elle en a vu d'autres). Je bats en retraite, mais me résous rapidement à jeter un oeil à cette bouteille étrange. Dedans c'est le festival, un véritable feu d'artifice. Mon devoir de félin doit être accompli. J'attaque.